Événements passés

Stage de musicalité avec Joaquín Amenábar – Mars 2019

Joaquín Amenábar est enseignant au Conservatoire de Buenos Aires et bandéoniste reconnu. Excellent pédagogue, il parvient à donner à des danseurs non initiés au solfège des clés pour danser en harmonie avec la musique. Son stage permet de repérer dans le jeu continuel des questions et réponses, du rythme et de la mélodie.

Merci à tous ceux qui ont suivi cet enseignement unique !

Quelques retours des participants de la session 2019 :

Tout d’abord, merci à toute l’équipe qui a organisé le stage. L’accueil était chaleureux, les repas bons (pas chers) et dans un espace bien organisé. La salle de danse que je ne connaissais pas est vraiment très agréable pour la pratique ( merveilleux plancher!) Un prof d’exception. On m’avait dit: « Après Aménabar, tu ne danseras plus le tango de la même façon » Surtout, je ne l’écouterai plus de la même façon! Les oreilles sont enfin ouvertes!

Martine

L’organisation était très bien, le timing, les repas… les contenu des stages de Joaquin également. Il a une excellente pédagogie, que ce soit de par la sémantique mais aussi par sa méthodologie, la structuration de ses stages, la façon dont il les aborde, dont il argumente, démontre par des exemples. Pédagogie qui s’adapte parfaitement bien aux non musiciens. Cela m’a fait aborder le tango sous une autre forme, c’était très riche en informations, et passionnant.

Delphine

Que dire de l’intervention de Joaquin??!! Pour notre seconde participation, (cette année, le dimanche seulement) nous avons été emportés une nouvelle fois par son enthousiasme, la force de sa présence ,la densité de ses éclairages; bref impossible de ne pas participer, de ne pas adhérer…
Très sincèrement merci à lui, et merci à vous tous.

Didier et Jacqueline

Stage fondamental. Pour ma part j’ai été comblé c’est vraiment tout ce que j’attendais et j’ai hâte que Joaqim sorte sa deuxième méthode.

Jean-Marc

J’ai beaucoup apprécié la pédagogie, la méthodologie, la précision, la progression dans l’enseignement et la compétence de Joaquin. J’ai découvert une nouvelle approche du tango qui me plaît beaucoup plus que celle que je connaissais jusqu’à maintenant, à savoir que la cavalière devait suivre le cavalier et basta. L’égalité des sexes est enfin rétablie dans ce domaine.

Aimée